Maison à la montagne
Construction neuve à Herbeys

Détails du projet

Herbeys, France
Maison individuelle
232 m²
Livré en octobre 2015
Particulier
Construction neuve
325 000 €
Mission complète (conception, démarches administratives et suivi de chantier)

Description du projet

Dans les hauteurs de Grenoble, sur le massif de Belledonne, ces deux maisons individuelles illustrent la possibilité de concilier l’ensemble des contraintes avec la création architecturale. Situé entre montagnes, protégées par la loi Littoral et Montagnes, un château classé à l’inventaire du patrimoine et une route départementale, ce projet se déploie entre les normes et les lois pour répondre aux exigences du maître d’ouvrage ; la résultante des différentes réglementations ont sculpté peu à peu la forme de l’édifice pour le faire se développer sur 25 m de long selon un profil trapézoïdal de 3 à 6 mètres de large. Un chemin d’accès gravilloné de grés gris jouxte le projet suivant la direction de l’édifice.
L’emprise possible du projet a contraint à concevoir un volume unique pour les deux logements ; ces deux espaces du quotidien s’organisent ainsi au sein de deux volumes en béton mitoyen.
Chaque maison est divisée en deux niveaux. Les espaces de vie commune (salon, cuisine et séjour) sont au premier étage pour chercher les meilleures orientations mais aussi pour cadrer sur les montagnes et paysages environnants. Les chambres sont placées au rez-de-chaussée, séparées par une coursive de l’espace extérieur et orientées de manière à conserver une intimité ; cette coursive crée une distanciation avec le terrain naturel et connecte les chambres d’une maison entre elles.
Ainsi les deux entités mitoyennes conservent leur autonomie et leur intimité, cadrant sur deux éléments forts du contexte, le massif du Vercors et le château du village.
Ce noyau en béton unique fonctionne avec une exo-structure en acier qui met en avant les vues, et crée un claustra protecteur mais aussi porte la toiture. Unifiant sous une même charpente les deux maisons, l’acier délimite les usages de chacun et crée des espaces extérieurs en continuité avec les espaces intérieurs. Les chambres se prolongent sous la coursive et l’espace de vie avec de grandes terrasses. Les garages sont intégrés sous l’espace extérieur. Ces terrasses de 80m2 souligne les cadrages et créent un dégradé architectural allant du noyau dur minéral au grand paysage, entre l’abri et le portique.
L’usage de l’acier ici montre le potentiel des combinaisons entre ce matériau et le béton pour créer une dialectique entre minéral et métal équilibrée. La souplesse et la finesse de la structure complète le projet, lui donne un toit et une porosité oscillant entre cadrage lointain et claustra intime.
L’acier durable protège l’édifice, habillant la brutalité du béton de ses détails fins, et permet de s’intégrer entre les pavillons et la montagne sans dénigrer sa propre qualité.

Sébastien

Sébastien

Chargement...