Je choisis mon architecte

JOD ARCHITECTURE

Paris, France

L'équipe

Présentation

L’agence JOD ARCHITECTURE propose l’association d’une jeune structure parisienne innovante et dynamique avec l’expérience d’une structure établie dans le Loiret depuis 20 ans. Elle est issue de la fusion entre l’architecte Jérôme-Olivier DELB et l’ATELIER DELB.

Gérard DELB a crée son agence ATELIER DELB, il y a presque 20 ans à Fleury les Aubrais puis à Orléans. Il a réalisé nombres de bâtiments publics (collèges, gymnases, logements…) et privés (bureaux, logistiques, résidences séniors…). L’agence est composée d’un architecte, de deux dessinateurs et d’une secrétaire.

Jérome-Olivier DELB a commencé à travailler dans l’architecture événementielle dans l’agence Le Gall+Piolanoff puis a été chef de projet dans plusieurs agences (Anne Fourcade, Catherine Dormoy, Lepinay Meurice…) dans le domaine hospitalier et dans le logement social. Avant la création de son agence, il a été chef de projet au sein de l’ATELIER DELB. L’agence est composée de trois architectes, un architecte free-lance et de stagiaires.

L’association des deux architectes au sein d’une même structure, JOD ARCHITECTURE, c’est la garantie d’une architecture inventive et créative avec la sûreté d’une expérience de 20 ans. Leurs projets qui répondent à des programmes divers sont conçus dans une architecture calme et identifiable. L’objectif est de permettre à chacun de s’approprier à son tour l’espace et d’y construire sa propre histoire. Le but est de fabriquer des espaces de qualité, confortables et durables pour que chacun soit fier de s’y trouver. Ce sont des projets qui veulent tirer le meilleur des techniques de leur temps mais aussi des ressources du climat.

Réalisations

Type de travaux

Construction neuve 1

Construction neuve

Extension 2

Extension

Surélévation 1

Surélévation

Rénovation 11

Rénovation

Changement de destination 1

Changement de destination

Type de biens

Terrain à construire 1

Terrain à construire

Maison individuelle 4

Maison individuelle

Appartement 10

Appartement

Equipement de santé 1

Equipement de santé

Projets de références

MASSY

Rénovation - Maison individuelle
Paris, France

Maître d'ouvrage : Particulier
Mission : Mission complète
État : Terminé, livré en novembre 2014
Réalisé dans : Mon agence
Surface : 140 m²
Coût des travaux : 98 000 €

Le projet est simple. Outre la rénovation du pavillon (parquet, électricité, peinture), le projet consistait à réaménager l’entrée en cassant les placards existants et en créant une niche qui donnait plus d’espace en entrant et permettait de la décorer de statues laotiens ; transformer la salle de bain en salle d’eau ; reconfigurer les WC pour y intégrer un lave-main et enfin recomposer la cuisine qui manquait de rangements. Il ne s’agissait en aucun cas de modifier les pièces, mais d’aménager en douceur, dans le goût des propriétaires, un pavillon datant de la fin des années 70. Une intervention simple et économique qui a redonnée un coup de jeunesse à ce pavillon qui n’avait quasiment pas changé depuis sa construction.

BOULOGNE

Rénovation - Appartement
Boulogne-Billancourt, France

Maître d'ouvrage : Particulier
Mission : Mission complète
État : Terminé, livré en avril 2015
Réalisé dans : Mon agence
Surface : 107 m²
Coût des travaux : 118 000 €

Cet appartement de 107 m² n’avait subi aucuns travaux depuis sa construction. Seules les menuiseries extérieures avaient été remplacées. Ce projet situé Boulogne-Billancourt consistait donc à un gros travail de rénovation et de mise aux normes. Le premier objectif a été de décloisonner l’entrée et le salon pour en faire un grand espace de vie. Outre la modernisation des pièces humides (salle d’eau, salle de bain, wc et cuisine), le projet comportait la volonté de séparer les chambres des enfants de l’espace parents. Ainsi, les trois chambres enfants ont été regroupées à l’est de l’appartement avec salle de bain et wc. Deux de ses chambres à l’usage de jumeaux sont séparées par une cloison coulissante et une baie vitrée. Un bureau filant fait la liaison entre les deux. L’espace parent (chambre, dressing, wc et salle d’eau), caché derrière une porte dans la bibliothèque, est quant à lui à l’ouest et bénéficie d’une terrasse directement accessible depuis la chambre. La famille souhaitant beaucoup de rangement, l’appartement regorge de dressing, placard, rangement en tous genres. Aucun n’espace n’est perdu. D’un appartement sombre, nous avons réussi par le travail de décloisonnement, mais aussi par le travail des couleurs des murs et du parquet à apporter de la lumière dans tous les espaces de l’appartement (entrée, salle d’eau…).

TERNES

Rénovation - Appartement
Paris, France

Maître d'ouvrage : Particulier
Mission : Mission complète
État : Terminé, livré en mai 2014
Réalisé dans : Mon agence
Surface : 105 m²
Coût des travaux : 116 000 €

Cet appartement Haussmannien de 105 m² avenue des Ternes n’avait subi aucuns travaux depuis plusieurs dizaines d’années. La disposition des pièces et la largeur du couloir faisaient perdre beaucoup de place alors que les volumes étaient généreux. Par ailleurs, la cuisine était sombre et vétuste. La salle de bain, quant à elle, était très petite et mal ventilée. Une grande rénovation était donc nécessaire pour redonner à cet appartement sa splendeur. L’intervention se devait d’être importante sans pour autant être ostensible. Il fallait garder avant tout le charme ancien de l’appartement. Le projet a donc consisté à réorganiser les espaces. De deux chambres, nous sommes passés à trois et nous avons doublé le nombre de salles de bain et de WC. Pour cela, la largeur du couloir a été réduite de 60 cm permettant de gagner de la surface. La cuisine ouverte sur le couloir permet d’ouvrir l’espace d’entrée et de jouir de la double exposition est-ouest de l’appartement. Cette cuisine a été conçue de telle manière à ce que la cuisine « propre » soit le plus proche et le plus ouvert sur le couloir pour rétrécir sur la partie cuisine « sale » (évier, plaque, réfrigérateur, four…), les éléments hauts de la cuisine ne se trouvant que dans la partie « sale ». Toujours côté est de l’appartement, nous avons conçu une suite parentale avec l’espace chambre, un dressing, une salle d’eau composée d’un WC séparé et d’une douche bénéficiant d’une « fenêtre » sur la chambre amenant de la lumière naturelle dans cet espace. Le couloir prolongé jusqu’au fond de l’appartement a permis de créer une nouvelle chambre. L’ancienne chambre centrale a été entièrement rénovée et une salle de bain a été créée entre ces deux chambres. L’ancienne porte entre le séjour et cette chambre a été repensée pour accueillir d’un côté un bureau et de l’autre un niche faisant office de bibliothèque. Le séjour a été intégralement refait à neuf tout en conservant les portes vitrées donnant sur le couloir et le parquet d’origine, une bibliothèque tout en contraste vient s’assoir sur le mur mitoyen, permettant à la fois de décorer cet espace vide et de se séparer phoniquement du voisin. Malgré un appartement complètement rénové, l’image qui ressort du projet est celle d’une rénovation douce qui respecte l’histoire du lieu tout en y apportant un touche de contemporanéité.

MOULIN JOLY

Rénovation - Appartement
Paris, France

Maître d'ouvrage : Particulier
Mission : Mission complète
État : Terminé, livré en novembre 2015
Réalisé dans : Mon agence
Surface : 16 m²
Coût des travaux : 19 000 €

Ce studio de 16 m² inhabité depuis plusieurs années, situé au dernier étage d’un immeuble ancien du quartier de Belleville, jouissait d’une vue dégagée et d’une belle hauteur sous combles à récupérer afin de créer un mezzanine et d’agrandir le volume de la pièce de vie. L’idée d’un bloc de couleur comprenant tous les éléments (placard, cuisine, SDB et lit) est venue assez vite, car il fallait libérer le maximum d’espace pour la pièce de vie. Les niches creusées dans le volume sont restées blanches (cuisine, placard d’entrée et salle de bain) pour marquer les différentes fonctions. Aussi, deux tablettes faisant office de mange-debout et meuble TV ont été peintes de la même couleur que le volume principale, les murs sont restés blanc et les poutres ont été juste grattées et huilées. Thermiquement, les combles et le mur pignon ont été isolés et la fenêtre en simple vitrage a été remplacée.

MICHEL-ANGE

Rénovation - Appartement
Paris, France

Maître d'ouvrage : Particulier
Mission : Mission complète
État : Terminé, livré en décembre 2015
Réalisé dans : Mon agence
Surface : 105 m²
Coût des travaux : Non renseigné

Cet appartement des années 30 rénové il y a une dizaine d’années manquait d’unité : les portes avaient des hauteurs et des aspects disparates, la salle de bain datait des années 90, les placards au miroir fumé quant à eux nous ramenaient dans les années 70, les peintures craquaient à de nombreux endroits et certaines fenêtres laissaient passer l’air aussi froid que chaud. Par ailleurs, les clients manquaient de rangement et de bibliothèque. Le projet consistait donc à unifier l’appartement pour lui donner une cohérence d’ensemble architecturale (forte dominante nordique) qui se marierait avec le mobilier existant mais aussi celui acheté spécialement pour les travaux. Les portes coulissantes de plus de 2,50 m ont été faites sur-mesure tout la comme la bibliothèque d’un rouge vif qui tranche avec la blancheur de l’ensemble des murs. Afin de simplifier au maximum le projet et d’éviter le superflu, les portes de placards n’ont pas de poignées remplacées par une simple défonce dans le médium. La salle de bain simple joue entre la mosaïque aux couleurs douces, des meubles en placage chêne de Hongrie et un sol en béton ciré gris clair. Un projet simple dans son approche qui nécessitait une exigence dans les moindres détails ainsi qu’une gestion de chantier complexe car en site occupé.

DANJOU

Rénovation - Appartement
Boulogne-Billancourt, France

Maître d'ouvrage : Particulier
Mission : Mission complète
État : Terminé, livré en février 2016
Réalisé dans : Mon agence
Surface : 50 m²
Coût des travaux : 35 000 €

Cet appartement de la fin du XIXème siècle situé à Boulogne-Billancourt avait subi, depuis plusieurs dizaines d’années, des rénovations successives quelque peu bricolées. Celles-ci avaient fait perdre à ce deux pièces de 50 m² tout son charme, et le privaient aussi de toutes ses potentialités (grand volume, appartement traversant…) Le projet consistait donc à donner une âme à ce deux pièces sans le dénaturer et sans oublier son passé. Ainsi, si les différentes pièces sont restées à leur place existante (chambre, cuisine, salle d’eau, wc…), leur volume et leur superficie ont changé. La cuisine s’est ouverte sur le salon, permettant ainsi de jouir de la double orientation de l’appartement. La salle de bain s’est agrandie et transformée en salle d’eau. L’ancienne porte de la cuisine a été récupérée et installée comme porte de la salle d’eau conférant ainsi une unité dans l’ensemble de l’appartement. Le réemploi d’élément existant se retrouve dans la poutre en acier découverte en cours de chantier, que nous avons décidé de conserver, nettoyer et peindre en noire. C’est cette poutre qui a guidée par la suite certains choix architecturaux et décoratifs. Le hall de l’immeuble étant carrelé de carreaux ciments, les propriétaires ont souhaité eux aussi retrouver ce matériaux dans leur appartement. Ainsi, nous retrouvons des carreaux ciments à motifs dans la cuisine (au sol et en crédence), et unis dans la salle d’eau. Cet appartement de deux pièces comprenant une petite cuisine sombre et une salle de bain minuscule et impraticable a été transformé en un appartement traversant, baigné de lumière et cohérent dans son architecture et sa décoration.

VICTOR HUGO

Rénovation - Appartement
Boulogne-Billancourt, France

Maître d'ouvrage : Particulier
Mission : Mission complète
État : Terminé, livré en novembre 2015
Réalisé dans : Mon agence
Surface : 91 m²
Coût des travaux : 86 000 €

Cet appartement situé à Boulogne-Billancourt datant des années 60 était resté dans son jus depuis sa construction. Certes, quelques éléments de décoration très personnalisés avaient été réalisés par les anciens propriétaires, mais la disposition des pièces n’avait pas changé. Ce quatre pièces de 91 m² distribué par un couloir central avait une large entrée, un double séjour sur rue, une cuisine couloir, deux chambres assez classiques et un troisième chambre qui était le seul et unique passage pour accéder à une large terrasse d’une cinquantaine de m². Le projet a donc constitué à réunir le salon, la salle à manger et à la cuisine côté terrasse pour enfin pouvoir profiter de cette terrasse (qui sera aménagé cet été) et bénéficier du plus de lumière possible dans cette pièce de vie. Le choix d’un parquet clair, d’une cuisine blanche, d’un plan de travail en bois lamellé-collé et de couleurs douces dans le couloir et la bibliothèque renforcent la luminosité retrouvée de l’appartement. Ce sont dans les autres pièces (chambres d’enfants, WC et salle de bain) que des couleurs plus vives s’expriment. Des couleurs qui s’adaptent aux pièces et à leurs habitants. Par ailleurs, chaque chambre bénéficie de rangements intégrés (placards, bureaux…). Tout est fait pour optimiser les espaces, pour que chaque centimètre soit utilisé à bon escient et qu’aucune place ne soit perdu. C’est un appartement plus lumineux, plus gai, plus fonctionnel et surtout plus agréable à vivre que nous avons livré avec ce projet. Le troisième à Boulogne-Billancourt, mais pas le dernier.

GUY MOQUET

Rénovation - Appartement
Paris, France

Maître d'ouvrage : Particulier
Mission : Mission complète
État : Terminé, livré en mai 2016
Réalisé dans : Mon agence
Surface : 39 m²
Coût des travaux : 23 000 €

Ce n’est pas parce que le projet est aussi petit que le budget que vous ne pouvez pas prendre un architecte. Bien au contraire. Ce projet de transformation d’un grand studio de 39 m² vétuste et mal agencé en un deux pièces lumineux et fonctionnel en est le parfait exemple. Un petit projet mérite de l’attention, une optimisation de chaque espace et recoin ainsi qu’un travail minutieux et pertinent dans le choix des matériaux à la fois peu cher, mais pérenne et assez beau. Ainsi, le patwork de tomettes à l’entrée se poursuite dans la salle d’eau et vient se découper quand il rencontre le parquet. Ces deux matériaux simples et peu onéreux donnent à l’appartement de la modernité et de la luminosité. Le carrelage et la crédence sont en carrelage blanc 10cmx10cm avec des joints noirs dans la salle de bain et joints blancs pour la crédence de la cuisine, elle aussi toute blanche jusqu’aux poignées et au mitigeur. Seul le mur séparant la chambre du couloir est peint d’un vert Card Room Green de chez Farrow and ball (seule petite dépense haut de gamme du chantier) Spatialement, nous avons créé une chambre dans l’ancienne cuisine fermée par une cloison (verte, vous suivez ?) découpée par une verrière de type industrielle qui non seulement apporte de la lumière dans le couloir, mais en plus permet de bénéficier de la lumière traversante de tout l’appartement. Dans cette chambre, nous avons crée un dressing (mangé sur la salle de bain) et un coin nuit avec un lit incorporé et des rangements en hauteur dans la niche. Dans le couloir créé pour l’occasion, nous avons installé un bureau/comptoir dans l’espace résiduel qui restait inoccupé. Ce couloir donne sur le salon dans lequel nous avons installé (dans le coin créé par la cloison de la chambre) une cuisine toute de blanc vêtue. Un petit projet à pas cher (moins de 600 € HT/m²), mais grand par son organisation spatiale, ses choix esthétiques et ses petites astuces de rangement si indispensable dans les appartements parisiens. Comme quoi, prendre un architecte pour faire son projet, c’est non seulement la garantie d’un résultat de grande qualité, mais en plus économiquement rentable.

GRENETA

Rénovation - Appartement
Paris, France

Maître d'ouvrage : Particulier
Mission : Mission complète
État : Terminé, livré en août 2016
Réalisé dans : Mon agence
Surface : 70 m²
Coût des travaux : 49 000 €

La demande des clients était assez simple. Trouver dans ce 3-4 pièces entièrement à rénover, une troisième chambre suite à un heureux événement. Si l’idée d’ouvrir le salon – salle à manger et d’y intégrer la cuisine a été trouvée rapidement, il fallait quand même trouver les solutions techniques et esthétiques pour ne pas casser ce beau volume. Nous avons donc réalisé une cuisine « sale » au plus près des réseaux (eau, évacuation) simple, épurée, sans meuble haut avec seulement une hotte et deux appliques. Puis sur le côté droit, un grand meuble comprenant le réfrigérateur, des rangements multiples et une niche en Batipin, matériaux que nous retrouverons partout dans l’appartement (entrée, chambres, salle de bain et wc). L’espace dégagée par l’ancienne cuisine a permis de créer la nouvelle chambre souhaitée. La salle de bain et le WC ont retrouvé une nouvelle jeunesse et de la luminosité par le remplacement de deux fenêtres (donnant sur une cour) qui avaient été condamnées par les anciens propriétaires. Les deux autres chambres ont été rénovées dans le même esprit que le reste de l’appartement, simplicité, luminosité et matériaux brut. L’entrée, elle aussi, a été repensée. Désormais, elle n’est plus qu’un seul couloir, mais un espace de rangement avec des placards intégrés toujours dans le même matériau, ligne de force du projet, qu’est le Batipin. Tout a été fait pour intégrer le maximum de rangement, que ce soit dans les niches, les espaces résiduels… D’un 3-4 pièces vétuste peu pratique et tordu, nous sommes passé à un vrai 4 pièces lumineux, pratique, astucieux et toujours aussi tordu, ce qui lui confère néanmoins tout son charme.

PRINCES

Rénovation - Appartement
Boulogne-Billancourt, France

Maître d'ouvrage : Particulier
Mission : Mission complète
État : Terminé, livré en août 2016
Réalisé dans : Mon agence
Surface : 40 m²
Coût des travaux : 24 000 €

Cet appartement situé au dernier étage d’un immeuble de la fin du XIXème avait déjà été rénové par un architecte au début des années 90, puis rénové une seconde fois il y a moins de 10 ans. La cliente souhaitait rajeunir l’ensemble en changeant la cuisine, unifier les sols par un parquet, rénover la chambre, isoler le rampant et surtout trouver un espace bureau et un escalier lui permettant d’accéder à la mezzanine qui était jusqu’à là accessible par une simple échelle. Le projet, au-delà de la rénovation de l’appartement et des choix esthétiques, a été de trouver un moyen simple, peu volumineux, pratique, en accord avec le reste de l’appartement d’accéder à cette mezzanine transformer en dressing ouvert sur le salon. L’idée a été de scinder l’escalier en deux : une partie amovible de 3 marches se rangeant sous une grande plaque d’acier qui d’une marche simple devient un bureau filant le long du mur, puis une seconde partie démarrant de ce « bureau » et montant à la mezzanine. Si l’escalier est peu raide, l’absence de contremarche le rend plus agréable et plus aérien. Aussi dès que les marches sont rangées sous le bureau, le salon retrouve tout son volume sans l’encombrement d’une première volée d’escalier. Par ailleurs, pour la seconde mezzanine inaccessible, nous avons créé une échelle simple qui sert à la fois pour accéder à l’espace, mais qui aussi, participe à l’esprit loft que nous avons donné à l’appartement.

JEAN BOLOGNE

Changement de destination - Equipement de santé
Paris, France

Maître d'ouvrage : Particulier
Mission : Mission complète
État : Terminé, livré en avril 2016
Réalisé dans : Mon agence
Surface : 70 m²
Coût des travaux : 70 000 €

Ce projet de rénovation n’est pas, pour une fois, un projet de rénovation d’appartement, mais la transformation d’un ancien appartement qui servait d’atelier de peinture en un cabinet d’orthodontie. Ce rez-de-chaussée situé à quelques dizaines de mètres de la rue de Passy était inoccupé depuis plusieurs années et n’avait subi aucuns travaux depuis plusieurs années. Les sols étaient abîmées, les peintures craquaient et rien n’était aux normes. Il a donc fallu préalablement curer intégralement le local afin de savoir ce que nous pouvions garder ou non. Si nous avons eu de bonnes surprises avec le mur en pierre de taille dans les pièces sur rue, nous avons, par ailleurs, découvert du parquet et des murs trempés par l’humidité. Néanmoins, l’état général de cet ancien appartement était de bonnes factures, ce qui nous a permit de récupérer les moulures, les menuiseries extérieurs et les volumes généraux. Le principe de cette rénovation a consisté a bien différencié les espaces de réception des espaces de soin. Le client, comme moi-même, ne voulions pas rentrer dans un espace médical dès que l’on rentrait dans le cabinet. L’idée a donc été de garder les codes de l’appartement haussmannien classique avec parquet, moulure, couleur et lumière chaude… pour enfin arriver au fond du couloir dans l’espace de soin qui lui, répondait aux codes médicaux (lumière blanche, Corian, sol souple…). Cette différence de traitement, de ton, de couleurs a été le fil conducteur de cette rénovation qui, si j’en crois l’orthodontiste qui officie depuis 6 mois sur place, fonctionne plutôt bien et rassure aussi bien les enfants et les adolescents traités que leurs parents.

RODIER

Rénovation - Appartement
Paris, France

Maître d'ouvrage : Particulier
Mission : Mission complète
État : Terminé, livré en août 2016
Réalisé dans : Mon agence
Surface : 47 m²
Coût des travaux : 47 000 €

Première réalisation de l’agence avec la start-up de mise en relation clients/architectes BAM (because architecture matters), ce projet était un vrai challenge. En effet, il fallait réussir à loger un couple avec deux enfants dans 47 m² avec deux chambres avec dressing, une salle de bain-buanderie, un wc séparé, un salon, une cuisine, une salle à manger… Nous avons donc gardé les deux chambres que nous avons organisé de telles manières à ce qu’aucune place ne soit perdue. Pour la chambre parents, un grand dressing et un tête de lit avec rangements et bibliothèque ont été réalisés et pour la chambre enfants la création de deux grands meubles séparatifs ont permis à chaque enfant d’avoir son espace. Deux petites niches accessibles depuis les lits complètent l’optimisation de chaque espace. Les pièces d’eau ont été concentrées au fond de l’appartement : le wc n’a pas bougé et la salle de bain a été réduite à son stricte minimum avec néanmoins : lavabo, baignoire, sèche-linge, lave linge et rangements. Cette salle de bain bénéficie aussi d’une lumière de jour via une fenêtre opaque donnant sur le salon. Au-dessus de ces espaces d’eau, toujours dans l’optique d’optimisation nous avons crée une rangée de bibliothèque entre le plafond et le faux-plafonds. La cuisine en long comprend tous les éléments de base (réfrigérateur, four, hotte, plaques, nombreux rangements…) et laisse néanmoins un espace généreux devant la fenêtre pour y loger une table de 6 personnes faites sur mesure dans le même matériaux que le plan de travail de la cuisine. Le salon installé dans l’ancienne cuisine et l’entrée bénéficie de la diagonale créée dans l’appartement et semble bien plus grand que la surface Carrez sur le papier. Chaque espace et chaque recoin ont été utilisés, aménagés et optimisés. Afin de ne pas brouiller la vue, les matériaux prescrits sont le chantier sont simples (béton ciré, bois, matériaux bruts découverts sur place…) et se répètent un peu partout dans l’appartement (même carrelage dans la salle de bain et dans la cuisine…). La simplicité du projet et des volumes répond à la complexité programmatique qui consistait à faire beaucoup dans pas beaucoup.

Aucune référence trouvée